Édition du lundi 18 novembre | spectacles à tarifs réduits !
Vos places pour le théâtre, café théâtre, concerts, humour et loisirs !

Espace Client
/ Connexion
Mot de passe oublié? CLIQUEZ ICI
ok

CABARET CLANDESTIN

Categories du Spectacle  :  

Archivesspectacle  |  cabarets & revues  |  loisirs
Theatre spectacle : CABARET CLANDESTIN
Dans la presse

Les Podcasts

Impression
Au printemps 1871, à Paris, les communards refusent de capituler contre les Prussiens et se révoltent contre le gouvernement de Thiers qui siège à Versailles. Cet affrontement populaire fait des milliers de victimes et marque pour longtemps l'histoire de la capitale.
Peu avant sa mort, l'auteur de L'internationale,Eugène Pottier, écrivait dans une de ses dernières chansons, en 1886 : Tout ça n'empêche pas, Nicolas, que la Commune n'est pas morte...

Aujourd'hui pourtant, la chanson sociale est fortement marginalisée et exclue des médias. Les voix anciennes se sont tues de Béranger à Brassens, en passant par Jean-Baptiste Clément, Gaston Couté, Eugène Bizeau, Jacques Prévert et tous les autres. La muse rouge est devenue un vaste cimetière où un siècle non fraternel a enterré tous les écartés de l'Histoire. Eugène Pottier est de ceux-là.

En 2006 Anne SICCO entreprend d'ouvrir le carnet de textes et chansons de cette grande figure de la littérature populaire. La langue est exceptionnellement moderne. L'ensemble des textes est d'une troublante actualité. Des ombres rôdent : Brecht, Piscator, Cervantès, Goya, Daumier.

Elle décide de créer le CABARET POTTIER, cabaret d'idées, cabaret populaire, dans la tradition des goguettes, des “bistroquets”, des “bistrouilles”, lieux publics souvent clandestins dans lesquels les poètes chantant du pavé raillaient la politique, dénonçaient les injustices et se faisaient les portes parole des pauvres, des laissés pour compte de la société.

Christophe SEVAL, Olivier COPIN et Aurélia MARCEAU interprètent et chantent 17 textes de ce maître de la caricature et de l'urgence poétique, et proposent au public, au cours de la soirée, de reprendre avec eux quelques chansons dont les textes seront distribués à l'entrée.
Un cabaret qui rend hommage au “poète des barricades”, celui qui, comme Louise Michel, Jean-Baptiste Clément ou Victor Hugo, a su exprimer son indignation face à l'absurde et terrible condition des laissés-pour-compte de la société.
.



Réserver

1


Ce spectacle est proposé par Carrefour Spectacles
 

Écrire une critique