Édition du samedi 24 août | spectacles à tarifs réduits !
Vos places pour le théâtre, café théâtre, concerts, humour et loisirs !

Espace Client
/ Connexion
Mot de passe oublié? CLIQUEZ ICI
ok

WAGNER AU PIANO - WILHEM LATCHOUMIA

Categories du Spectacle  :  

Archivesspectacle  |  festivals  |  loisirs
Theatre spectacle : WAGNER AU PIANO - WILHEM LATCHOUMIA
Dans la presse

Les Podcasts

Impression
OPERA DE DIJON (L.1-1011528) PRESENTE cette soirée.
Wagner au piano - Wilhem Latchoumia

PIANO Wilhem Latchoumia

WAGNER
Fantaisie sur des thèmes de Rienzi (transcription par Franz Liszt)
Fantaisie en fa dièse mineur
Tristan und Isolde op. 112 (transcription Alfred Jaëll)
Elégie en la bémol majeur WWW 93
Isoldes Liebestod (transcription par Franz Liszt)
Der Ritt der Walküren (transcription par Louis Brassin)
Paraphrase sur Die Walküre (transcription par Hugo Wolf)

Wilhem Latchoumia, pianiste virtuose, s'attaque à Wagner, à travers des transcriptions écrites spécialement pour son instrument de prédilection.

Sur l'écran, au milieu des torches et des casques à pointe d'une Allemagne qui n'est plus romantique, le visage de profil du Roi noyé se fige. Les premières notes du piano résonnent, inconnues, étrangement familières, qui semblent sorties du troisième acte de Tristan. Les premiers spectateurs de Ludwig de Luchino Visconti ont vécu ce choc de la découverte d'une Å“uvre pour piano inédite de Wagner, que le réalisateur italien avait choisie comme conclusion de son film. Cette Elégie en la bémol majeur est le testament musical de Wagner, du moins la dernière Å“uvre sur laquelle il ait travaillé. Esquisse de huit mesures pour Tristan finalement rejetée en 1858, il se penche à nouveau sur elle en 1882 et la conclut par six nouvelles mesures. Le Journal de Cosima nous apprend qu'il la jouait encore sur son piano à Venise la veille de sa mort. Quatorze mesures en tout, donc, pour un compositeur dont la concision ne fut pas la première des vertus, mais qui semblent condenser toute la poésie wagnérienne, ce tropisme du désir et de la chute qui irrigue toute son Å“uvre. Wilhem Latchoumia le démontre en lui offrant en miroir des transcriptions et paraphrases par Liszt, Wolf et d'autres des plus fascinants moments des opéras wagnériens, de la chevauchée des Walkyries à la mort d'Isolde. Car plus que par les Å“uvres elles-mêmes, complexes à monter, c'est par ces lectures au piano que toute une génération de musiciens et de mélomanes ont succombé les premiers aux charmes du mage de Bayreuth.

Vente aux PMR : 03-80-48-82-82




Réserver

1


Ce spectacle est proposé par Carrefour Spectacles
 

Écrire une critique