Édition du lundi 06 avril | spectacles à tarifs réduits !
Vos places pour le théâtre, café théâtre, concerts, humour et loisirs !

Espace Client
/ Connexion
Mot de passe oublié? CLIQUEZ ICI Mon compte
ok

CAFE ZIMMERMANN ET ENSEMBLE AEDES

Categories du Spectacle  :  

Archivesspectacle  |  concerts  |  classique
Theatre spectacle : CAFE ZIMMERMANN ET ENSEMBLE AEDES
Dans la presse

Les Podcasts

Impression
LE GRAND THEATRE DE PROVENCE (1-1004553-2-1004551-3-1004552) PRESENTE CE SPECTACLE.


L'ensemble Café Zimmermann est au Grand Théâtre comme à la maison. Accueillis en résidence depuis 2011, Pablo Valetti, Céline Frisch et leurs musiciens cheminent sûrement dans le dédale de la musique baroque, réinterprétant les Å“uvres à partir d'une étude minutieuse des sources et d'un puissant tempérament artistique. Café Zimmermann se produit dans toute l'Europe, recevant avec bonheur les éloges de la presse, qui remarque dans leur jeu " l'ambiance de ''bÅ“uf'' baroque, avec tempos ultrarapides, articulations nettes et couleurs tranchantes " (Le Monde). Ils partagent la scène ce soir avec le chÅ“ur de chambre Aedes de Mathieu Romano, un habitué du Grand Théâtre, pour avoir été plusieurs années chef assistant de l'Orchestre Français des Jeunes, en résidence tous les étés à Aix. A la direction musicale, Dominique Visse, un des contre-ténors les plus demandés du milieu de l'opéra baroque et dont la discographie autour des chansons polyphoniques françaises de la Renaissance sont de véritables références dans ce répertoire. Ensemble, ils ont conçu un programme autour du compositeur Marc-Antoine Charpentier, contemporain de Lully et de Louis XIV, spécialiste de la musique religieuse. De la Grande messe de minuit, chef d'Å“uvre de la musique sacrée du XVIIe siècle, jusqu'au motet In nativitatem Domini canticum, ses partitions mettent en valeur cet art du grandiose et de la célébration fastueuse, propre à la musique baroque française.

PMR : 0442916979


Réserver

1


Ce spectacle est proposé par Carrefour Spectacles
 

Écrire une critique